• La guillotine...

     

    La guillotine de la révolution

      

    Extrait de "la chronique de la révolution", éditions Larousse.
    La guillotine loin du coeur de Paris
    Paris 13 juin 1794

      

    Déplacée à la barrière du trône renversé, la guillotine est en voie d'être rejetée hors des murs.

      

    Elle était restée longtemps place de la Réunion, ancienne place du carrousel..........

    Mais les députés installés dans la salle des machines du palais des Tuileries ne supportaient plus de voir les éxécutions se dérouler sous leurs yeux.

    On a alors dressé la guillotine place de la révolution, lieu qu'elle a quitté le lendemain de la fête de l'Etre suprême.

    Reléguée place St Antoine, elle n'y est restée que 3 jours : le sol, à cet endroit, ne pouvait absorber la quantité de sang répandu........

    Environ 10.000 personnes seront guillotinées à Paris pendant la période de la révolution française.

    Il est très difficile d'avoir un chiffre à peu près exact, les sources diffèrent les unes des autres.

      

    Fichier:Portrait de J.I. Guillotin.jpg  

      

    le 28 novembre 1789  

    Le docteur Guillotin présente son invention

    Le docteur Joseph Guillotin présente aux députés de l'Assemblée Constituante une nouvelle machine servant à exécuter les condamnés à mort.

    L'engin, mis au point en collaboration avec le chirurgien Antoine Louis, est selon ses inventeurs le moyen "le plus sûr, le plus rapide e le moins barbare."

    Il sera d'abord appelé 'Louison" ou "Louisette" mais très vite les parlementaires et les journalistes lui donneront le nom de "guillotine"en souvenir du nom de son créateur. Le peuple surnommera la machine: "la veuve".

    La première exécution aura lieu le 25 avril 1792, elle s'appliquera à un bandit de grand chemin.

    La guillotine fonctionnera jusqu'en 1977. 

      

      

    25 avril 1792  

    Première utilisation de la guillotine

    La guillotine est inaugurée lors de l'exécution à Paris de Nicolas-Jacques Pelletier, un voleur de grand chemin.

    En 1789, le docteur Joseph Guillotin présente sa machine à décapiter à l'Assemblée constituante.

    En 1791, un décret fixe que "tout condamné à mort aura la tête tranchée".

    Pendant la Terreur, de septembre 1793 à juillet 1794, près de 50 guillotines

    seront installées en France et quelques

    20 000 personnes seront exécutées.

    La guillotine fonctionnera pour la dernière fois en 1977 et la peine de mort sera abolie en 1981.

     

     

    La chanson, sur l’air du menuet d’Exaudet, avait pour titre :

    « Sur l’inimitable machine du médecin Guillotin propre à couper les têtes et dite de son nom Guillotine » .

    Dont voici le dernier couplet :

    Le romain
    Guillotin
    Qui s’apprête,
    Consulte gens de métier
    Barnave et Chapelier,
    Même le Coupe-tête [Jourdan dit « Coupe-tête »]
    Et sa main
    Fait soudain
    La machine,
    Qui simplement nous tuera
    Et que l’on nommera Guillotine.
      
      
      
      
      
     

     


     

    « Guerres de Vendée...Joseph-Ignace GUILLOTIN »
    DeliciousGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter